Un peu d'histoire

HISTOIRE SANS HISTOIRE …...

 

On retrouve des traces d'habitation gallo-romaine, mais surtout le Domaine de Tiliniacus est cité dès le 7ième Siècle,  sur  le testament de l'évêque d'Autun (mort en 679).

Tiliniacus pourrait signifié, d'après sa racine latine, « de ou en  tilleul ». Les Tiliniens ont donc adopté le Tilleul comme symbole de la commune. 

Tillenay reste sans doute davantage marquée par le séjour (1788-1791) du jeune lieutenant Bonaparte qui apprit son métier d'artilleur à l'Ecole Royale d'Artillerie (devenue caserne du 511ème Régiment du Train). Depuis les « hauteurs » de notre village il pouvait surveiller le mouvement de ses troupes qui manoeuvraient au « Polygone ».

Il n'est pas rare d'exhumer encore des boulets, témoins des tirs en direction du village. Un lieudit « Les Bombes » figurent toujours sur notre cadastre.

Jusqu'au début des années 1970, l'activité essentielle est le maraîchage pratiqué par quasiment la totalité des habitants; quelques commerces ( café, épiceries, dépot de pain et commerces ambulants) font partie de la vie du village . L'activité évolue rapidement, les commerces disparaissent mis à part ceux qui sont installés au quartier de la gare et seules quelques familles poursuivent l'activité maraichage.

Le visage du village s'est modifié au fil des nouvelles constructions.